dE" />

 

MENU

LICENCES CARTES NEIGE

m  atthieu b ailet

entretien avec un champion

L'interview de Matt

 

C.S.C.A : On sent sur chaque photo que tu postes via tes Réseaux Sociaux que le ski est bien plus qu’une passion chez toi, n’est-ce pas ?
 M.B. : Pour moi le sport est avant tout un partage, et le haut niveau ne déroge pas à la règle. C’est pourquoi j’utilise mes Réseaux Sociaux pour rester proche de mes supporters, et ça, peu importe l’endroit où je cours.

 

C.S.C.A : Tu as fait du très bon ski la saison dernière, Bormio, Andorre… Comment envisages-tu cette nouvelle saison ? As-tu changé quelque chose
 cet été dans ta préparation physique ?
 M.B. : Je suis satisfait de cette 1ère saison complète en Coupe du Monde et c’est avec encore plus de détermination que j’ai préparé celle qui arrive. Je
 n’ai pas effectué de changement radical entre ces 2 saisons, je construis sur l’expérience que j’ai pu engranger l’an passé. Au fil du temps, je me connais
 de mieux en mieux et ainsi je peux influer sur de nombreux détails afin de progresser et d’atteindre de nouvelles performances.

 

C.S.C.A : Connaissant ton ambition, ton audace, nous imaginons que tu ne vas pas t’arrêter en si bon chemin… Que vises-tu désormais ?
 M.B. : Je mets toutes les chances de mon côté pour continuer à gravir les échelons du circuit Coupe du Monde et réaliser des objectifs toujours plus
 grands. Mais il faut rester pragmatique car nous connaissons les risques de notre sport, surtout dans les disciplines de vitesse. Cette saison, l’objectif est
 d’améliorer mes classements finaux dans les disciplines de SG et de DH :
 c’est-à-dire rentrer dans le top 15 en DH et top 30 en SG. Et si on a le droit
 de rêver ? Ce serait mon 1er podium Coupe du Monde.
 C.S.C.A : Aurais-tu un petit clin d’oeil à faire aux jeunes skieurs azuréens ?
 M.B. : Ils ont tout mon soutien ! Je suis fier de mon identité Niçoise, d’être « un
 sudiste » comme ils disent en Savoie. J’aime retourner à Auron et partager un
 moment avec les jeunes de mon comité, de mon club. Le plus important dans
 notre sport c’est le plaisir, et s’ils arrivent à lier plaisir et travail, c’est jackpot !

 

 

 

Comité Ski Côte d'Azur